La Gazette des Biquets N° 21

Les îles San Blas


Allez cette fois, on y va !
Cap toujours droit devant jusqu’aux portes du Pacifique en passant par les îles San Blas et le Canal de Panama.


F2 Voyage fin prêt, taille sa route fièrement vers des horizons nouveaux,

Mais a la rencontre du premier îlot, il nous est impossible de ne pas s attarder quelques jours, et de retrouver nos amis pécheurs de Testigos Grande, avec qui nous passerons encore de merveilleux moments.

     
                                 F3 Chounchun ami de toujours                                                                   F4 Lancha de pêche Vénézuélienne

Mais la route est encore longue, et parsemée d’archipels ou nous prenons plaisir à flâner un peu. Margarita et le mouillage de Porlamar qui est une escale très pratique pour effectuer les formalités d’entrée sur le Venezuela, et le ravitaillement dans les immenses grandes surfaces de la ville. Puis, pour se ressourcer vient la belle Tortuga avec ses magnifiques plages de sable blanc et ses pêches miraculeuses.

A quelques encablures, l’archipel des îles Roques et son parc national nous invite à la détente. Le petit village de Grand Roques peint aux couleurs pastels, nous séduit par sa beauté, sa faune, sa flore et les magnifiques sourires qu'on peut y rencontrer.

      
                                 F5 Sapin de Noël ?                                                                                                                   F6 Elle est pas belle la vie ici ?

Dans le petit village, le temps semble s'être arrêté, mais il est à présent possible d’y faire quelques approvisionnements, en fonction des livraisons des barques venant du continent. L’archipel des îles Aves, sanctuaire pour milliers d’oiseaux, reste un lieu privilégie pour les amoureux de paradis perdus. Seuls quelques voiliers et lancha de pécheurs y font escale.

Cap toujours plein Ouest avec les îles de Bonaire, et Curacao, dernières escales technique avant Panama. Nous faisons lever Voyage pour le carénage dans le chantier Curacao Marine de la ville de Willemstad. Il possède un chariot et une rampe pour hisser les catamarans hors de l’eau. Le chantier est bien équipé, mais l’accueil y est déplorable.

Nous quittons Curacao et le mouillage de Spanish Water le 20 octobre et mettons le cap vers la Colombie. Nous formons une petite flottille de 5 bateaux et afin de nous assurer une navigation moins fatigante, avec des possibilités d’arrêts, nous longeons la cote Colombienne. Nous faisons escale dans la Baya Honda, puis au Cabo de Vela, devant le petit village de pécheurs. Poursuivant notre route, voici les mouillages des 5 bays. Ces belles anses sont blotties aux pieds de falaises vertigineuses. Gairaca et Taganga offrent de bons abris, seules quelques rafales de vent dégringolent des hauteurs, et nécessitent un large évitage entre voiliers.

Puis droit devant, voici la perle de l’Amérique Latine !

Voici Cartagena de Colombia et les remparts de la ville qui s'érigent devant nous. Nous pénétrons sans problème par la Boca Grande (passage à présent balisé, à travers le mur sous-marin) et mouillons l'ancre devant le Club Nautico de Manga. Celui-ci en complète réfection, ne peut nous offrir que de menus services, mais il reste le point de ralliement de tous les navigateurs, et l’accueil et l’ambiance y est toujours sympathique.

Les petites ruelles de la vieille ville nous invitent à flâner. Les maisons surplombées de magnifiques balcons fleuris, nous protégent des rayons brûlants du soleil.

     
                                 F7 Les rues de Carthagène                                                                    F8 Intérieur de la vieille ville

Nous sommes le 13 novembre, c’est la semaine de la fête de l’indépendance de la Colombie avec l’élection de miss Carthagène. La ville s embrase durant 5 jours, la foule dense et enjouée s enivre aux sons d’une musique latine endiablée.


       
                                 G2 Tout le monde participe                                                                                                    G1 Défilé dans les rues

   F9 Élection de Miss Carthagène

Voici déjà venue la fin du mois de novembre. Nous quittons avec nostalgie la magnifique ville qui nous enivre un peu plus à chacun de nos passages. Après cette superbe escale touristique, gastronomique et festive, une halte de quelques jours nous semble nécessaire afin de se remettre, sur les îles Rosario et San Bernardo.
Le décor y est agréable, mais les eaux cristallines nous manquent déjà et nous regagnons bien vite en 24 heures de navigation, notre paradis sur terre pour y accueillir nos plus fidèles amis voyageurs, Evelyne et Robert.

Décembre 2009
Les îles San Blas truffées de cocotiers se dessinent au loin. Nous avons déjà longuement parlé de cet archipel lors de notre premier passage en 2003 (Gazette numéro 14), mais nous adorons tellement ces îles et leurs habitants, les indiens Kunas, qu'il nous semble impossible de ne pas vous conter en quelques lignes le résumé de cet inoubliable séjour.

     
                                 G3 Voyage retrouve les San Blas                                                                                           G4 Cocotiers à profusion


     
                                 G5 Respect des traditions                                                                                    G6 Cayucco moyen de locomotion

Après l’escale incontournable de l’île de Porvenir pour effectuer nos formalités, nous cabotons de mouillages en mouillages dans les îles de l’Ouest.

Nous parvenons sur l’Isla Verde (Green Island) où de nombreux pélicans perturbent de leurs plongeons la quiétude du lieu. Au mouillage, à marée basse, une bande de sable se découvre devant les étraves de Voyage. Le crocodile que nous observions a notre précédent passage, semble avoir déserté !


     
                                 G9 Isla Verde                                                                                                    G10 îlot désert

Cap au nord, juste au-dessus, avec les îles de Coco Bandero Cays ou de gigantesques raies Pastenagues sautent majestueusement hors de la surface de l’eau.

     
                                 G11 Raie Pastenague                                                                                                    G12 détail lambi


     
                                 G13 un vivaneau                                                                                                               G14 Langouste

L’eau couleur émeraude invite à la plongée. La pêche au fusil harpon occupe nos après-midi et les belles prises (poissons vivaneaux) ainsi que langoustes agrémentent nos repas du soir.

Plus haut encore, tout près de la frise d’écume de la grande barrière, voici Hollandes Cays.

   G15 Cayo Hollandais

     
                                 G16 Coco Bandero                                                                                                    G17 Pagre pour midi !

Ilots de sable blanc recouverts de cocotiers ou les familles se sont installées pour entretenir la cocoteraie et vendre quelques Molas aux plaisanciers de passage. Lemon Cays, Tiadup, Rio Sidra, Kuanidup, Chichimé Cays, tant de noms enchanteurs, d’innombrables îles, et de familles Kunas que nous avons plaisir à retrouver.


     
                                 G18 Cayo Lemon vente de Mola                                                                                     G19 La confection

A l’aube, les pêcheurs de crabes géants sont de sortie. Leurs voix et le bruit de leurs pagaies résonnent sur l’eau et s’harmonisent avec la nature en éveil. Ils sont heureux de vivre sur la terre Kuna Yala.

    G20 Pêche a l’aube


     
                                 G21 Crabe géant                                                                                                    G22 Remora

Retour a la civilisation avec même des restaurants locaux sur l’île de Nargana ou Corazon de Jesus. . Plusieurs petites boutiques se disputent aujourd’hui le marché. Elles sont suivant l'arrivage de Panama city bien achalandées et nous avons la joie d’y trouver des fruits et légumes. Sur l’île voisine, Corazon de Jésus, un petit aérodrome assure la liaison avec la ville de Panama City.

Nous découvrons aussi une grande nouveauté sur l’archipel. Une route relie à présent Panama City et le village de Carti. Plusieurs fois par semaine, des cayuccos ou barques locales motorisées viennent nous ravitailler directement sur le pont de Voyage. Elle est pas belle la vie !

La vie s'écoule ainsi jusqu’à la mi-janvier aux îles San Blas, tout doucement au gré des feuilles de palmes qui bougent au vent…

   G23 Voyage paisible au mouillage

Mais, au détour du magnifique mouillage de Hollandais Ouest, une triple surprise se présente à nous ! Nous avons la joie de retrouver Cécile et Vincent du voilier El Chiringuito,

     
                                 G24 Anniversaire de Vincent                                                                                          G25 Concert de Jazz par Cécile

Faisons connaissance avec Arlette et Hanns du catamaran Levitha et Cathy et Jean-Louis du catamaran Maroine.


     
                                 G26 Hanns et Arlette de Levitha                                                                   G27 Jean-Louis et Cathy de Maroine

Nous devenons inséparables, vivant en parfaite communauté, et en parfaite symbiose.

En effet, le ravitaillement journalier des équipages est assuré par Biquet et son acolyte Jean-Louis qui se partagent avec ferveur les parties de pêche sous marine. Et cette fois une prise record pour les pécheurs avec cet énorme mérou.

     
                                 G28 Mérou                                                                                                    G29 Prise record pour les pécheurs

     
                                 G29A ça se fête Non !                                                                                    G29B l’équipe de pécheurs

Toute la préparation des barbecues à terre, les montages des décors, et la sonorisation sont l’œuvre de Hanns et Vincent.

Les filles qui travaillent durement pour parfaire leurs corps par de très longues nages journalières, suivis de cours de gymnastique et de yoga sont alors attendues pour passer à table sur les plages de rêve.

Trophée San Blas 2010 décerne à Biquet, il va falloir a présent préparer la fête !

     
                                 G29C et même du camembert                                                                   G29D On mime la scène du mérou


     
                                 G30 Hanns notre maître boucher                                                                 G31 Barbecue cochon de lait grille

Nous ne sommes jamais a court d’idées pour partager de superbes moments ensemble et aurons tout vécu cette année aux San Blas avec des pêches miraculeuses, des anniversaires, des dégustations de côtes de bœufs, la cuisson du poisson à la plancha, un petit cochon grillé avec même la full Moon qui a voulu participer !


     
                                 G32 Soirée déguisée à Gangombia                                                                   G33 Gilbert du catamaran Pepita


     
                                 G34 Voyage mouillage de Gangombia                                                                   G35 on se prépare pour la fête


     
                                 G36 Quelle agitation dans ma cuisine                                                                   G37 Tout le monde y a droit

Visages maquillés, costumes traditionnels, l’authenticité des indiens Kunas est encore bien là.

     
                                 G38 Costumes traditionnels                                                                             G39 Visages maquillés


     
                                 G40 Roi du tissage                                                                                      G41 De la couture avec les Molas


     
                                 G42 Ma plage                                                                                                    G43 Perruche


     
                                 G44 Toujours bien vêtues                                                                   G45 Hanns pétanque noix de coco


     
                                 G46 Victoriano de Tikantiki et petit Kuna Blanco                                                G47 Cuisson à la plancha


     
                                 G48 Détail coquillage                                                                                                    G49 Tortue


     
                                 G50 Gorgone                                                                                                    G51 Corail Cerveau


     
                                 G52 Lisa et ses Molas                                                                                                    G53 il faut parfois bricoler dur !


     
                                 G54 Décors de rêve                                                                                 G55 mieux que sur un plateau !


     
                                 G56 Jean-Louis et Biquette                                                                            G57 les complices

Des êtres de qualité, une ambiance assurée, et l’osmose du groupe, que peut-on espérer de plus beau dans ce décor féerique.
Ce dernier séjour aux San Blas restera pour nous un très grand moment de notre voyage.

  G58 inséparables

A suivre...

Pascale et Philippe ou « les Biquets en Voyage »


Pour nous retrouver à bord, embarquez sur "Voyage" CLIQUEZ ICI
Page précédente
Page accueil des Biquets
Accueil du site Loren
Page suivante
E-mail aux Biquets :  Cliquez ICI
Sommaire des liens de Loren